LABOR ROBERT 2015

  Je fais une sorte de recyclage de l'histoire de l'ART

Un dialogue permanent avec Art et les artistes que j'ai sélectionnés dans mon musée imaginaire et ses actions soutenues répétées et recatalogues deviennent MA MARQUE et ma marque d'expression alliant les références d'artistes aux découvertes de mes propres idées, innovations dans un certain artiste innovant la communication, la transgression, le questionnement comme un pas en avant dans un avenir présent

                                                                                                                LABOR ARTISTE

 

Labor Robert (LABOR) was born in Sainte Clotilde a small village in the North of the Reunion Island ... Self-taught painter since the age of 14 years. After a training in Drawing and Plastic Arts at the Claude Bernard Institute in Paris, he returned to the Reunion where he became a certified teacher and then Aggregate and an artist enjoying a good reputation: "I taught the day and I painted the night, "he says in front of the works produced at that time.

The Ministry of Culture selects him for the creation of artwork for the Lycée Roland Garros Tampon and LABOR realizes the Dolmen, a monumental sculpture that creates a event in the years1978 / 79

He exhibits outside the island in cities such as Paris, Avignon, Geneva, Milan, New York in 2015 and recently in St Pierre in the south of the island.

The pictorial approach of Labor Robert( LABOR) proceeds, like of a whole section of contemporary creation, of a constant questioning of the History of the Art. He revisits and appropriates influences and artistic movements (and creates others, The part-Over ... a reaction after the wild attack of the twin towers of NYC) he revisits the artistic movements questioning them of a point of view that wants to be plural. He maintains, through his painting, a dialogical relationship with the great modernist avant-garde and contemporary currents. Against isolation and alienation, the work of LABOR proposes a relationship between men and history and the landscape, time and space.

 

….Mélange, Richesse, Liberté,Improvisations,Refus de se cantonner dans unStyle mais les utilisant tous... une seule exigence : La Vérité….

 

 CITATION  of LABOR “Peindre c’est la joie d’être vivant et rentrer en ce Mystère de l’Esprit.

 

 

Commentaire d’un collectionneur : Tu recherches la beauté là où elle est cachée maquillée ou oubliée et tu l'exhibes dans une quête d'authenticité et pour émouvoir quand d'autres communiquent pour séduire. Comme toi ils atteignent leur but mais plaisent souvent sans émouvoir. P VIDOT

 

 

            … Je crée des zones, des lieux ,d’actions, de significations,de reflexions   C’est une conversation que j’établis suivant: ma NECESSITE ( dixit Kandinsky)

                                ...  I create zones, places, actions, meanings, reflections,..This is  like a conversation ,that I do with”:my NECESSITY”(Kandinsky)

 

ENTROPIE POURQUOI?

Pourquoi j’ai adopté cette formule d’Entropie …inhabituelle   … Vraiment AUTRE… dans notre Art d’aujourd’hui…

Je pense sincèrement  que cette proposition d’Entropie vient de ma vie intime et personnelle… bousculée par des événements, la maladie(1) , la descente aux enfers et une résurrection… descendre au plus bas et se relever( ceci est la formule de mon Docteur à St Etienne qui a suivi mon parcours de 1965à1970)  … j’ai eu  alors de quoi réfléchir … à quoi  , à la Vie

C’est  ma passion pour l’Art m’ a totalement ressuscité…j’avais  et j’ai eu alors envie de ressusciter le Monde .I had a Dream : créer , parcourir l’Art dans toutes ses dimensions … dialoguer avec les œuvres des grands de Michel-Ange à Picasso  et essayer de comprendre… pourquoi Marcel Duchamp.

 

J’ai créé une Conversation  avec

 

l’Art, dans toute sa (ou ses) dimension ….depuis les grottes d’Altamira à nos jours et pourquoi pas pour  une vision pour un futur…En  tous cas  me passionner … et, réfléchir sur les époques, les notions ,les vues de l’esprit , Styles , mouvements, catégorisations,acceptations, Refus,  ….Ruptures….Comme si je cherchais mon origine dans une sorte de généalogie, de peintres ,de peinture et d’Art.  J’avais le sentiment que je pouvais tout faire déjà en classe de première lorsque j’ai été sélectionné pour la grande Ecole parisienne Claude Bernard de Paris , moi le petit gars d’un petit village dans une petite île au milieu du grand Océan indien à 10000Kms de Paris et du monde de l’Art…j’ai porté toujours en mémoire deux tableaux totalement différents …une peinture de Van Gogh représentant un femme avec son grand chapeau de paille transpercé par les rayons du soleil  qui portait des ombres bleues sur son visage féminin et… des chevaux de Delacroix sortant des vagues   avec des perles d’eau qui glissaient de leurs croupes… les tableaux qui m’ont donné envie de peindre… de devenir peintre… et j’y suis resté fidèles malgré les ans et les difficultés….et la solitude.

 

Choisir une attitude de dialogue avec l’Art en 1960,70,80,90,2000 etc Il fallait de L’audace .. c’était de l’audace … je savais que je me mettais automatiquement  en retrait des mouvements que je voyais apparaître et disparaître dans l’histoire de l’Art de l’histoire qui se fait mais aussi de l’histoire que l’on voulait  en faire suivant les acteurs et spécialistes du moment … parfois pour faire rêver le Marché…je me suis dit : » Seul oui mais avec ma passion »

N’est ce pas dans la solitude que  l’on rentre vraiment  en soi  ? Attitude O combien nécessaire ! pour l’artiste.

 

J’ai dialogué :

Je voulais avec un pinceau sûr,y trouver un fil conducteur dans toutes ces époques , ces manières, ces pensées …et créer du LABOR…. Certes je pensais, il y a eu l’évolution des esprits, des fortes évolutions de nos  connaissances et  de notre  standing de Vie… mais l’homme …. L’homme, a-t-il tant changé que cela ? Nous sommes arrivés semble t il, à une Intellectualisation  de notre formation de pensée.. … Mais sommes nous aujourd’hui  que cela ? N’y a t il pas un chromosome bien antique ( celui qui pourrait devenir notre force de création d’aujourd’hui) qui nous reste dans nos veines et dans notre ADN  bien lié à notre Nature d’homme…et qui demande qu’à renaître ?…… …un Chromosome ou reste de Chromosome … En somme,je n’ai rien copié, j’ai travaillé avec mon musée imaginaire ( Malraux) faisant confiance à ma mémoire( ma mémoire procédurale (… une découverte en 1804 avec le philosophe Maine de Biran)

Où se trouve ce Chromosome….C’est pour le trouver  que j’ai établi ma CONVERSATION … Conversation avec l’ART et la Vie ,créant  des étapes depuis 1970 :LABOR destruction,Reconstruction….LABOR constructiviste … LABOR expressionniste  autour de la Femme, Maternity….LABOR Temoin  de son temps,des évènements du Monde  ma Réaction….LABOR concepts….LABOR et son île…Pierrefonds… LABOR ART-Chitectures et Myths)….LABOR contemporain…. LABOR numérique…LABOR Photographies…

En fin de compte qu'est-ce que j'ai trouvé dans toutes ces années? J'ai rencontré: La nécessité et la puissance de l'Art sur l'être que nous sommes: une œuvre d'Art, une peinture quand on le considère, on apprend à le regarder et c'est un Univers que l'on découvre, un univers de soi

Une grandeur de l'homme et sa fragilité et nous aboutissons à une sorte d'amour qui ne dit pas son nom mais qui nous relie comme un maillon de chaîne, un collier et la distance, et toutes les différences de langue et de culture ... tout est effacé .... il reste l'homme et son essence ... Michel-Ange c'est moi, Basquiat c'est moi, Bacon c'est moi, Picasso c'est moi ...

Je comprends les collectionneurs ... nous aimerions un musée à la maison ......

En fin de compte c'est un peu consciemment ou inconsciemment ce que je voulais créer ...

Je n'ai jamais été aussi heureux que dans mes expositions quand ma peinture rencontre l'autre ...

La joie d'être vivant.

 

 ENTROPIE est une manière intellectuelle   et sensible de VOIR  et  de FAIRE 

 

(1) voir le Dossier LAbor Robert… Hopital Bellevue à St Etienne

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                               retour

                                                   Ma Démarche                                                                                                                           Statement

 

Abstraction ,  concepts, appropriations,  métissage ...

 

 

 

Appropriations, Recherches, inventions

 

Je réinvente ou ré-utilise…

Réinventions  ou  Recyclage ...

J’interroge  , ... quelque chose doit se passer…significations, sentiments, actions

 

cela au delà  des styles et des différences .... quelque chose,

je la définie comme « une Origine »

http://contenu-art.eu/Necessity.htm

 

Ma technique : Oil on Canvas…. peinture à l’huile sur toile

 ( collage ,sculpture, numérique et…) 

 

Mon choix c’est…..  La Liberté ( avec un grand L)

 

Les Tendances, les Modes,les Genres,les Styles, les Découvertes , l’Histoire m’intéressent.

L’histoire des Oeuvres et de l’Art  m’intéresse. Je m’en sers comme de propres mediums

 

                      

 

 

 

J’aime  les commentaires

Exemple : la présentation de Marina Reiter ( Galerie Studio26 New York)

De mon œuvre TORO (Peinture et collage)

Mon titre est TORO ; Hommage à Picasso

et cependant la lecture de mon œuvre pour ceux qui s’intéressent  ouvre aussi sur  d’autres Horizons

 


"Robert Labor's "Homage to Picasso - Toro" is just as multi-layered as the symbol of the bull itself was for Pablo Picasso.  Does the bull reference the Minotaur, half beast, half human? Does it refer to the animal side that we all have in common? Is it bull the aggressor? Or perhaps bull the victim? In the right bottom corner of Labor's work we see a profile of a man with a beard who reminds us of Mephistopheles from Goethe's "Faust", who as we know, comes to collect the souls of those who are already damned. Does that mean that by serving the "golden bull" and pursuing all things material we have irreparably corrupted our souls?"

 

 

 

                

 

 

 

Abstraction, concepts, appropriations, miscegenation  ...

 

 

Appropriations, research, inventions

 

Reinventing or  Recycling ...

 I question ... something must happen ... meanings, reflections, actions

 

it beyond  styles and differences

 

 

I defined it  as " the Origin"

http://contenu-art.eu/Necessity.htm

 

My technique:     

Oil-painting  on Canvas ..

...paper, wood,..(.even coffee,sugar,.)..collages, sculptures, prints, digitals

My choice is to be free in my création... .. FREEDOM , Liberty  (with a capital L)

 

All Trends, Profiles,  Genres, Styles, Discoveries,

history of the works of art, History of ART, technics or technology . Histories interest me.

.. that help me to express me

 

                       What I want to say  that  My Art may stay often polysemous

 

 

I liked comments

Example: the presentation of Marina Reiter (Gallery Studio26 New York) about TORO my work (painting and collage)

My title is TORO; Homage to Picasso

and  yet still reading my work for those interested also opens other horizons

 

"Robert Labor's "Homage to Picasso - Toro" is just as multi-layered as the symbol of the bull itself was for Pablo Picasso.  Does the bull reference the Minotaur, half beast, half human? Does it refer to the animal side that we all have in common? Is it bull the aggressor? Or perhaps bull the victim? In the right bottom corner of Labor's work we see a profile of a man with a beard who reminds us of Mephistopheles from Goethe's "Faust", who as we know, comes to collect the souls of those who are already damned. Does that mean that by serving the "golden bull" and pursuing all things material we have irreparably corrupted our souls?"

 

 

 

TORO oil and collage60x75cm

                                                     

                                                     

                                                                                                    MA   FORMATION 

:

Mes diplômes

LABOR ROBERT

Born 13 mai 1937 Formation et Diplôme en ART

 

                                                                          Je suis Diplômé de Dessin et Arts plastiques 1970, de PARIS

Ce diplôme destiné à l’Enseignement des Arts plastiques se préparait en 5 années d’études,

                                                                          Dans divers domaines liés à L’ART 

: Esthétique,, Philosophique, Historiques (Histoire de l’Art) et Sciences et techniques du Dessin Peinture et sculpture et modelage ,Dessin classique et de recherche ,Peinture, Décoration (, sculpture, céramique…) avec une pratique des techniques de l’Art bien pointue

Cet enseignement se matérialisant en fin de parcours par un concours

Pour l’Obtention du diplôme, lui-même composé de 5 Certificats à plusieurs modules

1er certificat …L’Esthétique et philosophie de l’ART Sujets de 4 heures à traiter

2eme certificat….Histoire de l’Art : Antiquité sur thème précis et confrontation ( examen sur Delphes), Moyen-âge ( examen sur le Roman et les grandes cathédrales gothiques) Histoire contemporaine ( examen Le romantisme et Delacroix) :3 sections de 4 heures

3eme certificat …Les Sciences et techniques de l’Art : Anatomie et planches dessinées d’anatomie des diverses couches( squelette, muscles et tendons positionnement et déformation du corps et muscles dans le mouvement :section de 4 heures

La perspective et études de la perspective linéaire et aérienne et les mathématiques, problèmes de perspectives, géométrie projective, topologie : section de 4 et 8 heures

4eme certificat … Dessin d’un modèle en plâtre (8heures) crayon , pastel ou fusain : examen :Le masque de la Nuit de Michel Ange

   Etudes du nu, croquis (examen : plusieurs séances de 5 minutes, et 10minutes avec modèles de multiples positions et Dessin ou peinture de Nu (section 10heures face au modèle)....

Dessin de nu d'après modèle... séance de 8 heures... technique libre

5eme certificat… Décoration : Etudes documentaires végétales, animaux (pour l’examen : animaux de la mer) ,

 planches dessinées et composition dans un cadre donné,  Décor de théâtre (pour l’examen : Les chaises de Ionesco) 10heures

Ce Diplôme obtenu était ensuite suivi d’une préparation pédagogique et d’un Mémoire

Une Partie Pédagogie : Une année sous les enseignements et conseils de Professeurs pédagogues en situation reelle,

                               Un Entretien et cours face à un jury, devant des élèves, inspections

Un Mémoire :        Un Mémoire composé d’une étude et recherche sur un thème choisi et par le postulant et les professeurs

                                        Avec diverses créations d’œuvres en rapport avec le mémoire choisi

                                                                                    Sujet de mon mémoire :

 Le ‘Paysage’ représentation,philosophie et techniques , sens de l’œuvre depuis les fonds de tableaux ( classique) ,jusqu’à nos jours(1970) et la formation de  l’abstraction

Ce diplôme, était préparé à Claude Bernard à Paris,

Était ouvert aux élèves de l’Ecole supérieure Claude Bernard qui suivaient la préparation , mais aussi,à tous les élèves Diplômés du Diplôme national des Beaux Arts

 … une Deuxième solution était offerte aux postulants : la préparation pouvait se faire aussi par correspondance avec des stages et cours du soir dans toutes les écoles de Beaux Arts des grandes villes de France Paris, Lyon , Marseille ,Rennes, Clermont Ferrand etc…avec des entretiens réguliers avec le Directeur des études de la Formation Claude Bernard à Paris ...qui orientait les futurs postulants et les conseillait : C’est le cursus que j’ai suivi étant donné que je travaillais déjà pour gagner ma vie.

Le nombre de Candidats retenus par année : environ 120 candidats

            Ce Diplôme n’existe plus maintenant car il a été remplacé par les Départements ARTS des Universités

                                                                                                  ……………………………………………………..

Une   RECTIFICATION

Aujourd’hui 5 juillet 2017 , je viens de découvrir qu’on a écrit un article sur moi dans Wikimonde, dans lequel je découvre une grosse erreur (Historique et d’appréciation) …que je dois rectifier ,… due certainement à un manque de connaissance de cette Epoque 1960/70 : https://plus.wikimonde.com/wiki/Labor_Robert

Je lis les premières phrase du texte sur wikimonde :

« Après un baccalauréat en mathématiques élémentaires, il… (parlant de moi, Labor Robert) …est admis sur concours en classe post-bac au lycée Claude Bernard à Paris), où il obtient un « diplôme de dessin et d'arts plastiques » (section "dessin" disparue) qui n'ouvre que sur l'enseignement »

  Voici ma rectification que j'aimerais apporter (impossible à rectifier sur le texte de WIKIMONDE):

Je tiens d’abord à signaler que je n’étais PAS admis sur concours en classe « Post-bac » comme il est écrit ….car à cette période, je travaillais déjà pour gagner ma vie … j’ai préparé mon diplôme par correspondance…en effet en 1960 j’étais déjà un peintre apprécié dans mon entourage et j’exposais dans la galerie AZUR à Montpellier… et cette pratique familière du dessin et de la peinture  a rendu certainement plus facile mon adaptation et ma préparation aux exigences de l’école…

La préparation au Professorat du Lycée Claude Bernard , école, bien connue à l’époque pour son exigence et peut être son élitisme ,était à l’époque, la seule grande école préparant la formation des professeurs d’Arts Plastiques , Professeurs qui enseignaient partout en France, ….pas seulement dans les lycées et collèges ,…mais aussi dans toutes les écoles  où le dessin avait une importance dans la formation générale des élèves ou étudiants… écoles renommées comme par exemple Chez les militaires de St Cyr ….ST-CYR, qui avaient en cette époque une épreuve de Dessin d’après nature,… qui souvent départageaient les étudiants dans les concours…

 

 Les Universités départements Arts comme aujourd’hui n’existaient pas encore …et les premiers professeurs des Universités -Arts fraîchement créées, étaient ces mêmes professeurs de Claude Bernard… diplômés comme moi ,du Diplôme de Dessin et arts plastiques de Claude Bernard

 

                   Temps très anciens dont on doit en connaître l’histoire

Autres mots qui m’ont choqués aussi : Cette phrase « qui n’ouvre que sur l’enseignement » …

une restriction donnant à penser que les élèves de Claude Bernard n’ étaient pas préparés à une carrière d’artiste…Ce que je réfute fortement:      Prétendre cela c’est totalement méconnaître la qualité de l’enseignement à Claude Bernard,… Enseignement autant pratique qu’intellectuel … en 1960,j’étais déjà peintre et je peux dire que j’ai beaucoup appris de cette formation … en particulier, ne serait ce que, de La lecture des œuvres d’Art , peinture autant que sculpture

Nous avions le choix ..tout en pratiquant un enseignement passionnant , la question pour nous était de savoir si nous avions quelque chose à dire dans nos propres créations… Ce qui continue à me passionner aujourd’hui dans l’ART ...au bout de 60 ans de travail

 

Merci de m’avoir lu …La Rectification est faite

 

Images

Bas du formulaire