Critiques D’ART                   Les Critiques Varient avec le Temps   ….. Aujourd’hui je me reconnais comme …  un artiste du Mouvement contemporain : ART et LANGAGE  

                                               Ce que j’étais depuis très longtemps …sans l’avoir verbalisé                                                                                                                                                               Return

 

                                   Critique1979

 

Créer un espace générateur de mouvement, de vie, rechercher la énième dimension, celle du sens, c'est ce que Labor Robert s'est tou­jours proposé de faire dans ses œuvres. '

 

Cet artiste réunionnais fait aussi bien des dessins, des peintures à l'huile que des sculptures, des poteries ou des céramiques. A· partir de mercredi, il exposera, au Musée Léon-Dierx à Saint-Denis, une trentaine. de tableaux, une vingtaine de dessins à la plume, quelques gravures sur bois, quelques monotypes et deux céramiques: deux ans de travail environ........................................................................... ,

Autant le dire tout de suite, les œuvres de Labor. Robert ne feront. certainement pas l'unanimité. Pas la moindre petite_ concession au réa­lisme. Représenter est bien le dernier souci de l'artiste. Le. problème n'est pas là. Labor Robert veut donner du sens à partir des matières inertes qui ne sont rien en soi: le vide de la toile qui n'a même pas trois dimensions, les couleurs qui ne sont rien sans le jeu des contrastes, le dessin qui n'a aucune valeur s'il ne permet pas de créer un équilibre, de suggérer un rythme ...

 

Les dessins à la plume de Labor Robert sont pour la plupart des .il­lustrations des poèmes de Saint-John Perse ou de poèmes personnels; Seules ont été conservées les lignes et formes signifiantes: écriture épurée qui se veut le langage essentiel de l'amour, de la douleur de la

mort par conséquent de l'homme .

.                                

Dans ses tableaux l'artiste se sert de la couleur pour émietter l'opa­cité de la toile. Et dans la transparence de la couleur apparaît la ·fem­me-Aurore ou la femme-vacoa. Mais viennent également mourir sur ce puzzle qui peut être impitoyable, les· enfants de la guerre. Une pomme magique, soleil du matin répand sa lumière sur le réveil, une main blême jette le voile de la mort sur des têtes décapitées ..

 Labor Robert fragmente, découpe, contourne !a surface plane de la toile ou du papier pour composer un espace entrechoqué mais structuré de la tension duquel surgit l'homme que l’artiste réduit à quelques li­gnes expressives.

Espace basculé, bouleversé à la recherche d'une ligne d'équilibre.

D’un centre de gravité: et l'homme  parait.                                                                                   .

Les œuvres de Labor Robert: du travail de plasticien fait par un humaniste.

H.f. LANCEY

Create a motion generator space, life, search the nth dimension, that makes sense, that's what Labor Robert has always proposed to do in his works. '.

  This artist does well drawings, oil paintings as sculptures, pottery or ceramics. ·On starting  this Wednesday, he exhibited at Leon Dierx Museum in Saint-Denis, thirty. paintings, twenty drawings in pen, some woodcuts, monotypes and some two ceramics: about two years of work  

Both say immediately, the works of Labor. Robert will not do. certainly not unanimously. Not the slightest concession to a little realism _.

Representing, is the last concern of the artist. The. problem is not there. Labor Robert wants to make sense from inert materials which are nothing in itself: the empty canvas that has not even three dimensions, colors that are nothing without the play of contrasts, the design that has no value if it does not create a balance, suggesting a Rythm ... 

The pen drawings of Labor Robert are mostly illustrations poems by Saint-John Perse or some personal poems; Only the lines have been preserved and signifying forms: refined writing that wants the essential language of love, the pain of therefore death of man .. "

In his paintings the artist uses color to crumble the opacity of the canvas. And in  the transparency of the color appears  woman-· Aurora or woman-vacoa. But also one may see come to die on this puzzle of decapited childrens what  that can be... unforgiving, · the children of war. A magic apple, morning sun sheds its light on the alarm clock, a pale hand throws the veil of death on decapitated heads .. 

 the fragmentations of Labor Robert  cutting, bypasses! the flat surface of the canvas or paper ,to compose a rattling but structured space of tension where arises man...that  the artist reduced to a few expressive lines.Space rocked, a shocked looking for an equilibrium line.

On the center of gravity and ...the man appears. . 

The works of Robert Labor: a plastic work done by a humanist.

H.f. LANCEY

 

LABOR ROBERT critique 2000

Analyse
Artrinet de l’œuvre de LABOR ROBERT

 

            

Classification : A270-B230-C160-D115
(Il est possible de cliquer sur chaque code individuellement 
pour le situer dans la classification générale.)

 

LABOR ROBERT
LABOR ROBERT
artlabor-robert.com

Le texte explicatif associé à chacun des quatre critères analysés (A - formalisme, B - matérialité, C - investissement, D - communication) positionne l’œuvre de l’artiste dans l’histoire de l’art en rappelant éventuellement les courants artistiques auxquels elle se rattache, ou les noms des artistes illustres s’étant exprimés dans une approche voisine.


A : FORMALISME
Le premier critère porte sur le formalisme de l'oeuvre : que voit-on quand on regarde une oeuvre, quel type de formalisation se donne à voir de prime abord ? Est-ce plutôt abstrait, plutôt figuratif, plutôt..., etc (classé du plus "abstrait" au plus "réaliste").?

A270 : Figural un peu déconstruit 
En moins "Hard" que le "construit non orthonormé" (A150), ou que les "figurations géométrisées(A265), les figures sont analysées en quasi "Post Cubisme" (Picasso, Villon, …) ou révélent une "géométrie intérieure" (Bazaine, Jacques Hérold, Veira da Silva, …), en restant toujours globalement reconnaissables.



B : MATERIALITE
Le second critère porte sur la matérialité de ce qui est donné à voir. S'agit-il de pur concept, de jeu de matières, d'objet détourné etc. (classé du plus "immatériel" au plus "réel") ?

B230 : en matérialité structurée, combinaisons structurées 
combine indifféremment lignes, couleurs, matières ou volumes de façon plutôt structurée (Michail Heizer, Anish Kapoor, Miguel Barceló, ...).



C : INVESTISSEMENT CORPS / ESPRIT
Le troisième critère porte sur « l'investissement » de l'artiste dans son oeuvre. Avec quel ratio Corps / Esprit, l'artiste s'investit-il dans son oeuvre ? Classé du plus "intellectuel" (p.ex. "l'Art Conceptuel", ...) au plus "physique" (p.ex. le "Body Art", ...).

C160 : plus vers la corporéité / les sens, par l'expression d'une "humanité" (allant de la Vie à la Mort) 
- qu'elle soit factuelle (John de Andrea, Duane Hanson, Itsvan Sandorfi, ...)
- ou bien symbolique (James Ensor, G. Rouault, F. Grüber, Zoran Music, Rebeca Stevenson, Jan Vercruysse, ...), ...



D : COMMUNICATION
Le quatrième critère porte sur l'aspect « communication » : L'artiste a t-il une volonté délibérée de communiquer à travers ses oeuvres un message quelconque ? (classé du plus "spiritualiste" au plus "sociétal").

D115 : via le signifié en narrations ou symboliques diverses qu'elles soient 
allégoriques, métaphoriques (les matériaux de J. Beuys, ...), analytiques (les "suites de Fibonacci" de Mario Merz, ou celles de Robert Filliou, ...), critiques (de Henri Cueco à Hans Haacke ou Guillaume Bijl, ...).

 

 

                                   Critique   2011

 

La démarche picturale de Robert Labor procède, à l’instar de tout un pan de la création contemporaine, d’une interrogation constante de l’histoire de l’art. Il revisite et s’approprie les influences et les mouvements artistiques, les questionnant d’un point de vue qui se veut pluriel. D’une part, Labor se dit “plus africain que Picasso”, et relie ses formes et ses couleurs de manière viscérale à sa culture créole et aux influences multiples du rythme, de l’animisme, de la magie présente à La Réunion. D’autre part, il entretient, par sa peinture, une relation dialogique avec les grandes avant-gardes modernistes et les courants contemporains : que signifie l’acte de peindre des formes influencées par Picasso et Braque à La Réunion dans les années 70-80 ? Quelle dimension prennent les combine-paintings façon Rauschenberg de ce côté de l’équateur, en 1975 ? Cubiste, expressionniste, minimal, conceptuel, impressionniste... à dominante figurative ou dans une totale abstraction, son oeuvre réfute toute catégorisation au profit d’une « poétique de la relation », chère à Edouard Glissant. Contre l’isolement et l’aliénation, l’œuvre de Labor propose une mise en relation des hommes à l’histoire et au paysage, au temps et à l’espace.

 

Patricia de Bollivier

Août 2011

 

Translation: English

 

The pictorial approach of Robert Labor shall, like a whole section of contemporary art,

 a constant questioning of the history of art. He revisits and appropriates influences

 and artistic movements, questioning the point of view that wants plural.

First, Labor says from himself"most African Picasso" and connects its shapes and colors

viscerally its Creole culture and the multiple influences of rhythm, animism, this magic in Reunion.

On the other hand, he maintains, for his painting, a dialogic relationship with the great modernist

 avant-garde and contemporary trends: what does the act of painting shapes influenced by Picasso

 and Braque in Reunion in the years 70-80 ? What Dimensions take  this  way  of Rauschenberg of 

combine-paintings on this side of the equator, in 1975? Cubist, Expressionist, minimalist, conceptual,

 impressionist figurative or ... to total abstraction dominant, his work rejects any categorization

 in favor of a "poetics of the relationship," dear to Edouard Glissant. Against isolation and alienation,

the work of Labor offers linking the men to the history and landscape, to time and space.

 

                                                              -----------------------

 

Expo 1992 La cadre Noir St denis